Bilan de l’année 2014 : le changement!

Je sais que je suis un peu en retard… Habituellement, on fait le bilan de l’année avant le 1er janvier. Vous m’excuserez, mais je n’ai pas eu le temps à la fin de l’année puisque tous les clients souhaitent boucler leur mandat avant le congé des Fêtes. Et ensuite… et ben, j’ai pris aussi des vacances… même en étant à mon compte!

Ce qui résume mon année 2014 : le changement… dans la stabilité! Peut être que ça a l’air un peu paradoxale, mais rien n’est blanc ou noir dans la vie.

Le changement :

  • LE TRAVAIL : Début 2014, j’étais débordée, mais complètement emballée et absorbée par un emploi passionnant dans la sphère politique. Des défis? En veux-tu, en voilà! La politique, c’est des communications olympiques! Ça va vite, tout peut se passer en quelques heures, on n’a pas beaucoup de temps pour bien réagir et les «adversaires» ne font pas de cadeau. Après 5 semaines de campagne électorale franchement déprimante, me voilà sans emploi et sans grands projets professionnels devant moi.
  • DU TEMPS : Même avec l’arrivée de mes 3 mousses, je n’ai jamais été en mesure de me payer de très longues vacances (même de très longs congés de maternité)… En agence, il faut être disponible pour les clients presque en tout temps. Le 8 avril 2014, je n’ai plus d’obligations professionnelles. Je vois arriver le printemps et l’été qui ne sont pas des périodes fastes pour l’embauche. Je vois aussi que je suis (ben) fatiguée par la dernière année. La décision est facile à prendre : plusieurs mois de congé pour reprendre des énergies et voir quelles sont les options professionnelles qui se dessinent à l’horizon. C’est cliché, mais c’est fou comme prendre des vacances et avoir du temps pour ne rien faire est bénéfique!
  • UN NOUVEAU PROJET : Je n’ai jamais pensé que j’étais une entrepreneure. Pour moi, l’option de travailler à mon compte et de créer moi-même mon propre emploi n’était pas une possibilité envisagée dans mon plan de carrière. La vie fait parfois bien les choses, car mes mois de recul m’ont amener à me dire que c’était peut être une voie intéressante pour moi que celle du travail autonome. Après seulement quelques mois, je ne me suis pas trompée! Flexibilité, mandats et clients intéressants, rencontres passionnantes. Alouette!

La stabilité :

  • UN COMPLICE : La politique (même quand on est dans l’ombre des visages connus) est un sport passionnant, mais extrême. Avec une jeune famille, c’est difficile de tout concilier. Avant d’embarquer dans ce bateau, j’y avais longuement réfléchi avec mon amoureux et c’était une décision commune. Au lendemain du 7 avril, il a été celui qui m’a donné du temps pour prendre le recul nécessaire sur la situation et il a été celui qui m’a aidé à voir plus loin aussi. Depuis les années, nous avons toujours été très complices; cette année j’ai vu toute la force de cette relation.
  • LA COURSE : Depuis quelques années, je cours. Pas tant par passion, que pour être en santé et donner l’exemple aux enfants. En 2013, je m’étais fixé tout un objectif pour 2014 : faire mon premier demi-marathon. Ça, c’était sans savoir que mon temps d’entrainement serait passablement réduit par un hiver particulièrement froid et une campagne électorale au printemps. Engagement pris, engagement réalisé au marathon d’Ottawa avec ma gang d’amis. La course, une belle façon se dépasser et de réfléchir en même temps!
  • MA PASSION DES COMMUNICATIONS ET DE L’ACTUALITÉ : Ce qui n’a vraiment pas changé au cours de l’année 2014, c’est ma passion pour les communications et l’actualité. Je lis le journal, j’écoute la radio, je navigue sur Internet, je prends connaissance d’une publicité : je suis toujours à analyser les bons coups, les erreurs, les bonnes pratiques, les stratégies de communication… C’est plus fort que moi. Je pense que j’aime mon métier!

 À tous, bonne et heureuse année 2015!


3 commentaires

  1. Chantal Bourdages dit :

    Chère Annie-Claude , quel beau message que celui de ton bilan . Très touchant en plus d’être inspirant . Bonne année!

  2. Marie France Bourdages dit :

    Bilan très réaliste et combien inspirant. Je t’en souhaite toute une pour 2015

  3. Jean-Marie Perreault dit :

    Bravo et tu es toute une entrepreneure !

Laisser un commentaire