Cantons-de-l’Est : l’histoire de la création d’une marque

Je vous parle souvent de storytelling, de positionnement, de marque forte, de médias sociaux. Ces grandes stratégies de communication marketing s’appliquent à toutes les sphères d’activités, encore plus en tourisme où le recours aux émotions est d’autant plus essentiel… à l’image de ce qu’une expérience touristique doit faire vivre aux clients.

Cette semaine, se tenait la journée marketing de Tourisme Cantons-de-l’Est. Plusieurs éléments ont été discutés (les tendances pour la communication touristique entre autres… j’y reviendrais dans un autre billet). Mais ce que je retiens particulièrement, c’est le travail sur la marque. Bien que Tourisme Cantons-de-l’Est soit un client pour le projet Coeurs villageois, le travail effectué sur la marque a été fait en collaboration avec la firme ZA communication. Du beau travail!

Au cours des dernières années, des efforts importants ont été consentis pour développer la marque Cantons-de-l’Est et la positionner auprès des gens de la région et des Québécois. L’équipe marketing de Tourisme Cantons-de-l’Est reconnaît qu’une région est plus qu’une destination touristique. Une région, c’est une marque. Elle a une personnalité et des valeurs. Elle est capable de fédérer des gens autour d’une promesse. Surtout, une marque – comme les Cantons-de-l’Est – elle est capable de faire vivre des émotions… ce qui est essentiel pour qu’un touriste vive une expérience mémorable et souhaite revenir pour une autre escapade. Une marque, on l’aime! C’est un attachement émotif qui prend sa source dans des éléments de séduction. Une marque nous raconte une histoire… que l’on a envie d’écouter.

La région a fait le travail que je recommande à tous mes clients : identifier ses éléments d’unicité. Se rappeler son ADN et dépoussiérer sa mission, ses valeurs. Recentrer son discours sur sa personnalité propre et son authenticité. Et ça marche! Le positionnement est clair (l’Art de vivre), les axes de développement sont cohérents avec le positionnement et la personnalité (le gourmand, l’hospitalité, les paysages) et le slogan (C’est ici que je veux Être!), positionné dans un environnement graphique composé de photos de paysages à couper le souffle où l’on sent la zénitude et le bien être, communique parfaitement la promesse de vente aux clients.

Cantons-de-l'Est

Vidéo publicitaire Cantons-de-l’Est

Comment travailler sa marque?
Travailler sa marque, c’est revenir à l’essentiel. Une marque doit s’appuyer sur de l’authentique. Les clients décodent l’artificiel et ne l’apprécient pas. Pour travailler sa marque, il faut se connaitre. Quelques questions à se poser pour amorcer le travail.

Ma personnalité :
Qu’est-ce qui me différencie de mes concurrents et quels sont mes éléments d’unicité?
Quels mots les gens utilisent pour parler de moi?
Si je ne pouvais utiliser que 4 mots pour me décrire, quels seraient-ils?
Quelles sont mes valeurs?

Mon positionnement :
Quelle est ma mission première?
Quelle promesse je veux livrer à mes clients?
Quels sont les dénominateurs communs à tous mes éléments d’unicité?

Mes communications :
Est-ce que mon slogan exprime ma promesse de vente?
Est-ce que mes communications présentent ma personnalité?
Est-ce que les images que j’utilise sont en lien avec mon positionnement ou les émotions que je souhaite générer chez mes clients?

Une marque, ce n’est ni un logo, ni un nom. Une marque, c’est un puissant outil de développement, de création de richesse et de fidélisation.

SUR LE MÊME SUJET :

Storytelling en relations publiques  Le décès de notre cher Paolo

Marque forte  Vendre sans parler du produit


Laisser un commentaire